Jeudi 25/04/2019

 

1. Problèmes sinusiens d’origine endodontique : le vrai du faux

 


Bertrand LOMBART

La proximité entre le sinus maxillaire et les apex des molaires supérieures été de longue date mise en évidence. Mais, les pathologies endo-sinusiennes ne sont actuellement pas encore si bien connues et, surtout, différenciées. Il est important dans la pratique générale de reconnaître les signes cliniques en fonction du degré d’implication physiopathologique entre une pathologie endodontique et le sinus.

Un rappel des facteurs de risques pour le sinus liés aux pathologies endodontiques, ainsi que ceux dus aux actes iatrogènes vous sera présenté.

Nous verrons ces pathologies combinées à différents stades. Aussi, comment les diagnostiquer, les traiter et, évidemment, comment les éviter s’il y a lieu.

Le cone beam a fait fantastiquement évoluer la (re)connaissance de ce problème avec une précision telle qu’il permet non seulement d’objectiver la pathologie sinusienne, mais également d’identifier avec précision la source endodontique. Mais le sens (et le bon sens) clinique doit primer ! La radiographie retroalvéolaire suffit bien souvent au diagnostic et au traitement. Le cone beam ne doit être prescrit qu’en cas de doute ou de pathologies très importantes.


2.  Du bon usage du Cone Beam en endodontie :
aspects légaux, pratiques et cliniques, ainsi que les nouvelles perspectives.

Alain MAAMARI, Bertrand LOMBART, Maxime MOERSCH


Depuis quelques années, le Cone Beam s’est imposé en dentisterie comme un examen de premier choix grâce à sa précision et son irradiation relativement faible.

L’objectif du cours est de répondre aux questions que se posent les dentistes qui sont confrontés à des difficultés dans le cadre du diagnostic ou d’actes en relation à des pathologies endodontiques.

  • Quel est le cadre légal du cone beam à usage de diagnostic dentaire ? Qui peut demander cet examen et comment? Est-ce remboursé par l’INAMI et/ou par les assurances complémentaires ?
  • Qu’apporte cet examen dans le cadre de l’endodontie. Quand cet examen s’avère t’il indispensable ? Quel champ faut-il prescrire dans ce cas particulier ? Comment interpréter les images ?
  • Il existe de nouvelles perspectives enthousiasmantes encore à l’étude dans le cadre du traitement endodontique. En quoi consistent t’elles et pour quelles applications ?

 

Limité à 16 participants. Accréditation demandée : 10 UA – Dom. 1 + 10 UA – Dom. 3

 

Alain MAAMARI :  Diplômé Dentiste généraliste ULB 2004, CES en Implantologie ULB 2008, Assistant Universitaire en prothèse et dentisterie opératoire. Maître de stage ULB  CHU St-Pierre. Reconnaissance AFCN pour l’utilisation du Cone Beam.


 

Bertrand LOMBARTPratique exclusive de l’endodontie à Bruxelles. Membre Fondateur et actuel Secrétaire de la Société belge d’Endodontie (BAET). « Certified Member » de la société européenne (ESE). Ancien assistant universitaire hospitalier (Erasme – ULB).

 


Maxime MOERSCH : 
Master en dentisterie ULB 2018, Formation SOP, cycle long en endodontie à Paris en cours.


 

 

IDM asbl : Av. Winston Churchill, 84 – 1180 BRUXELLES (Plan d’accès)


PROGRAMME de 18h00 à 22h00

18h00 : Accueil – 18h30 : Problèmes sinusiens d’origine  endodontique – 20h00 : Pause – 20h30 : Le Cone Beam en endodontie
- 22h00 : Fin du programme


INSCRIPTION



© Copyright IDM